Misanthrope
FR
Français


Reviews for
Sadistic Sex Daemon
.

In English

Pull the Chain
MISANTHROPE : Sadistic Sex Daemon
80%
There is a huge temptation for me to shoot this act down in flames independently of any quality they may or may not possess merely due to the fact that their singer (self-named His Most Serene Highness de l'Argilière) is without any doubt one of the most pretentious guys of the whole scene. Self proclaimed descendant of Baudelaire, this guy leaves no stone unturned when it comes to praise its thing. For this particular reason I haven't heard much of their back catalogue («Sadistic Sex Daemon» must be the band's sixth album). So, I was trying to say something bad about this album and no, nothing was coming. To be honest, I was pretty impressed when I dropped «Sadistic Sex Daemon» into my stereo. The music is a cross between different metal genres (with an interesting heavy metal background). The atmospheres alternate cool romantic passages with ultra fast and brutal parts. The production is perfect and the work of Anssi Kippo deserves some praises. Ideas, musicianship and songwriting abilities. Great job ! ! !
Georges
The Darkest Hours
MISANTHROPE : Sadistic Sex Daemon
80%
France's Misanthrope are back with their more mature album to date! With a new line up, they are stronger than ever. What I like the most about that release is that they seems to blend elements from every metal musical style. They are blending elements from american brutal death metal, europeen more melodic metal sound, a hint of thrash metal, death and even a bit of black influences! A couple of blast beats, groovy guitar riffs, beautiful keyboard melodies, sometimes slow and sometimes fast...etc.! They are merging everything and that create something very powerfull! The only thing I would change a bit is the vocals. I would have like to hear more diversified vocals line (clean vocal of course cause I'm sure It would fits the music well in some parts!). The production is awesome! It sounds very very good! This album has been mixed by Anssi Kippo (Children of Bodom, To/Die/For) and let me tell you that he did a good job! Bottom line: It's a great album!! There will be a limited edition of this album with 2 CDs (bonus tracks + a bonus CD-Rom containing the making of this album!)...very cool!!!
Patrick

In French

The French Touch
MISANTHROPE - Sadistic Sex Daemon
6/6
Avec ce déjà neuvième album, Misanthrope innove, tout en sachant garder ses solides bases de metal décadent ! Tout d'abord, le guitariste / clavier Jean Baptiste Boitel a choisi de se concentrer uniquement sur les samples, ce qui leur donne une plus grande importance sur cette galette, renforçant ainsi les multiples atmosphères présentes ici. Le travail de mix d'Anssi Kippo (qui travaille aussi avec Children of Bodom ou To/Die/For) est remarquable à ce niveau, puisque toutes les finesses des samples sont perceptibles. D'autre part, c'est Anthony Scemama qui succède à Jean Baptiste Boitel à la guitare, et le groupe n'y perd pas au change. Les soli sont nombreux et très bien interprétés dans la plus pure tradition speed-metal chère à Misanthrope. Enfin Gaël Féret remplace Alexis Phélipot à la batterie, et redonne ses lettres de noblesse à la rythmique. A l'écoute de "Révisionniste" ou "Sadistic Sex Daemon", on comprend que Misanthrope a laissé tomber les expérimentations à la boîte à rythmes, pour revenir à une machine de guerre ultra carrée et variée, sous la direction de ce nouveau et talentueux batteur.

Au niveau du chant, S.A.S de l'Argilière demeure égal à lui-même, mais là aussi, les effets spéciaux dirigés par Jean Baptiste Boitel ont eu un droit de regard, puisque la voix est parfois trafiquée. Le chant est pour la première fois entièrement en français, et l'on retrouve tout le talent d'écriture de son Altesse, avec des textes politiques ("Armageddon à l'Elysée", "Révisionniste") et fantastiques ("L'extinction d'une étoile", "Grand démonologue").

Le style de Misanthrope se fait donc plus technique, et surtout plus varié. "La marche des cornus" par exemple regroupe au sein du même morceau plusieurs ambiances, plusieurs rythmes, le tout emballé et lié par le clavier omniprésent. De même la "Conversation métapsychique" n'a pas à grand chose à voir avec les anciennes compositions du groupe. Moins directs et plus alambiqués, les nouveaux morceaux gardent malgré tout une puissance brute indéniable, et vont faire des merveilles en concert.

"Sadistic Sex Daemon" expose une nouvelle fois au grand jour le talent de Misanthrope, qui après "Misanthrope Immortel" se devait d'aller de l'avant pour ne pas stagner et se répéter. Le pari est sans aucun doute réussi et Misanthrope franchit une nouvelle étape dans la brutalité, la décadence et l'efficacité musicale. Alors, est-on en présence de l'album parfait ? Je le crois.

Ptit Boy

The French Touch
MISANTHROPE - Sadistic Sex Daemon (edition spéciale)
6/6
Le 2e CD nous livre trois titres inédits, deux versions instrumentales et une version anglaise de titres présents sur l'album normal, et une vidéo expliquant le making-of de "Sadistic Sex Daemon", à lire sur votre bel ordinateur !

Misanthrope avait commencé sa carrière en chantant en anglais, puis alternait le chant anglais avec le français sur ses albums. Pour son huitième album, "Misanthrope Immortel", le groupe s'était fendu d'une version intégralement en anglais pour le marché international, traduisant ses textes français dans la langue de Shakespeare. C'est au même travail qu'il s'est livré ici, et les morceaux chantés en anglais présents sur ce CD bonus font partie de la version internationale de "Sadistic Sex Daemon".

Les morceaux inédits sont plus intéressants, développant les thèmes de l'oppression et de la guerre dans des mondes devenus fous, sans âme humaine pour arrêter les carnages. Enfin le making-of de l'album permet de découvrir Misanthrope au travail, ce qui n'est jamais désagréable quand on est fan du groupe.

Cette édition spéciale est donc tout bonnement indispensable, comme l'était d'ailleurs déjà l'édition normale !

Ptit Boy

Pledge of Spirit
MISANTHROPE "Sadistic Sex Daemon"
5.5/7
Beaucoup peuvent avoir une dent contre le leader de MISANTHROPE, S.A.S de l'Argilière, il n'en est pas moins que ce monsieur est toujours entouré de musiciens de talent et que cet ensemble sort le 9ème album de ce groupe très controversé. Ce dernier est d'une atmosphère pesante malgré les passages fasts intégrés. Le chant de S.A.S ne change pas et c'est toujours un bonheur d'écouter le jeu de basse impressionnant de Jean-Jacques Moréac. Je trouve que cet album se détache un peu des autres par la priorité d'une meilleure compréhension de l'auditeur et donc, d'une grande accessibilité. Les mélodies sont excellentes, le clavier transporte de nombreuses fois et la batterie tient un rôle de simplicité rythmique tout en étant technique intérieurement. MISANTHROPE a toujours eu une place importante en France et, ce n'est pas « Sadistic Sex Daemon » qui les trahira au grand désarroi de certains.
David

Decibel Storm
MISANTHROPE "Sadistic Sex Daemon"
Au vu des chroniques reçues dans la presse nationale, cet album et notamment le chant de son Altesse ont une fois de plus partagé les opinions ! Et bien à mon avis, ces stériles et puériles divagations ressemblent plus à des réglements de comptes personnels qu'à de vraies démarches journalistiques ! Ou alors, ils ne découvrent Misanthrope qu'aujourd'hui car ce nouvel opus et bel et bien dans la pure tradition musicale tracée par le groupe parisien depuis 3-4 albums. Et le groupe mise avant tout sur la qualité de ses réalisations et ceci dans tous les compartiments du disque. La production est une fois de plus somptueuse, tout comme le lay-out. Mais cela, c'est quasiment une tradition chez Holy Records. Pour ce qui est des 11 titres de l'album, ils évoluent avec majesté dans des ambiances puissantes, techniques et raffinées désormais inimitables. Les tempos varient du speed au lourd avec même un dernier titre, " Romantisme Noir ", que n'aurait pas renié Celtic Frost. Misanthrope a fait un net effort en matière d'arrangements qui viennent souvent apporter le petit plus là où il le faut, quand il le faut. Après, l'évolution musicale depuis le dernier opus n'est pas transcendante, mais Misanthrope affine encore plus son art pour nous plonger encore plus loin dans le monde fantasmagorique de S.A.S. de l'Argilière. Vous l'aurez compris, Misanthrope continue son " chemin de croix " sans jamais tomber dans la facilité et parvient une fois de plus à transporter l'auditeur comme peu de groupes peuvent se targuer de le faire !
Frank Arnaud

MetalFrancais.com
MISANTHROPE "Sadistic Sex Daemon"
Souvent critiqué, parfois ensencé, mais quoi qu'on en dise, culte... C'est ainsi que l'on pourrait qualifier le paria du métal Français qu'est Misanthrope... Délicieusement pompeux dans l'attitude, provocateur aussi bien dans le verbe que dans les prestations scéniques... Voilà sans aucun doute le combo extrème sympho français qui a fait coulé le plus d'ancre depui sa création. Et cela n'a rien d'éttonant ! S.A.S de l'Argilière, remarquable vocaliste de la formation et leader aussi charismatique que surprenant, nous offre sur ce dernier opus une démonstration remarquable de ce qu'il est cappable de faire au niveau vocal... Tout ce que l'on peut en dire, c'est qu'il impose le respect, tant les virevoltantes échapées entre un chant black et un chant death tous deux très charactéristiques de sa voix si particulière...

Niveau musical, l'on retrouve avec un grand plaisir la batterie oubliée depuis trop longtemps au profit de douteuses boîtes à rythme... Samples mélodiques et claviers trouvent à merveille la place qui leur revient avec des morceaux tels que le très bon "Révisioniste" ou encore "l'extinction d'une étoile"... Bien sûr les grattes survitaminées sont bien présantes, et elles trouvent mieux que jamais leur place dans la musique de Misanthrope ! Des purs accords Death aux passages plus Power, voire Heavy metal, on ne peut que constater que Anthony Scemana a la maîtrise de son instrument, et à plus forte raison lors des savoureux soli qu'il nous offre de temps à autre !

Comme à son habitude, S.A.S de l'Argilière nous a concocté des textes poignants et réelement dignes d'interet... Le bougre passe aussi bien au crible de son regard critique et contestataire l'histoire et la politique ("Révisioniste", "Bonaparte", "Sans complaisance"...) comme il sait nous concocter des textes poétiques et ésotériques fort dépaysants ("Grand démonologue", "Sadistic Sex Daemon", "Romantisme noir", "L'extinction d'un étoile"...) Autant de chansons dignes de rester dans les anales ! A noter qu'une version spéciale du disque est limitée, avec un second CD garni de trois inédits, d'une version anglophone de "Sadistic Sex Daemon" et de deux instrumentaux, sans oublier l'indispensable et hilarant making of ! Un Grand album !

Freak

VS Webzine
MISANTHROPE "Sadistic Sex Daemon"
17/20
Cela fait un bon nombre d'années que le groupe français s'évertue à nous livrer des albums de métal décadent. La machine misanthrope n'a réellement explosé qu'avec l'album Visionnaire enregistré alors dans les célèbres studio Fredman, dés lors le groupe n'a cessé de progresser en proposant des albums de plus en plus fouillés. Ayant acquis suffisamment de maîtrise concernant les techniques d'enregistrement, c'est tout naturellement que le bassiste Jean Jacques Moréac a produit ce dernier album. Le son est puissant et compact et met en valeur les compositions à la fois techniques et brutales du combo. Ce n'est cependant pas la seule chose qui a changé chez Misanthrope, Jean Baptiste Boitel qui occupait avec talent le poste de guitariste a choisi de s'occuper uniquement des synthés sur cet album ; que dire si ce n'est que le gaillard maîtrise parfaitement son sujet, les claviers sont utilisés de façon très réfléchie et ne sont jamais pompeux, les accompagnements sont moins évidents que par le passé et le spectre de sons couvert est réellement impressionnant, notamment sur un titre comme « la marche des cornus » : choeurs synthétiques, piano, bidouillages électro, tout y est. Puisque l'homme a délaissé la guitare, il fallait lui trouver un remplaçant à la hauteur. La perle rare se nomme Anthony Scemama, il égale son prédécesseur sans problème, et parsème les morceaux de petits solos assassins d'une fluidité exemplaire, un régal quand le solo de guitare succède à celui de basse sur « armageddon à l'Elysée ». Le bassiste Jean Jacques Moréac est égal à lui même, ses interventions sont toujours impressionnantes de dextérité « conversation métapsychique » (mais il a combien de doigts pour faire ça). En tant que principal compositeur de cet album, il s'est laissé aller à toutes les expérimentations possibles. Et le chant me direz vous ? Premièrement celui ci est entièrement en français (une première pour le groupe) ensuite celui ci est beaucoup plus varié que par le passé, on retrouve même l'utilisation sporadiques d'effets ici et là ; l'expérience Argile a poussé S.A.S. à se laisser aller à beaucoup plus de fantaisies. On a cependant l'impression qu'il est parfois à l'extrême limite de ses possibilités, je comprends que cela puisse en gêner quelques uns. Petite anecdote papa S.A.S. fait une petite intervention sur le disque : « le dernier répond »
On est donc en face d'un album moins chargé que « Misanthrope immortel », la musique de Misanthrope a gagné en efficacité. C'est ultra carré, technique puissant et mélodique. On retrouve la puissance du heavy/thrash les rythmes soutenus typiquement death « sans complaisances » ainsi que des solos de virtuoses. Certains titres (tous en fait) vont faire un malheur sur scène, « l'extinction d'une étoile » « grand démonologue » vont faire craquer quelques cervicales sur du headbanging sauvage. Pour couronner sa majesté, pardon, pour couronner le tout, S.A.S. nous livre des textes soignés, politiquement incorrect « armaggedon à l'Elysée », « révisionnistes ». Bref les fans de Misanthrope ne seront pas déçus, le groupe a déjà conquis les métalleux de France, espérons que cet album lui permettra de répandre la décadence hors de nos frontières. A noter pour les collectionneurs, l'album est disponible en édition double cd digipack, le deuxième cd renfermant deux titres bonus inédits en français (nouvel enfer et chair organique), deux versions instrumentales (conversation métaphysique et l'extinction d'une étoile), deux titres en anglais dont un de l'album, plus une piste vidéo du making of de l'album.
Lq note de 17/20 me paraît justifié, il faut cependant un temps d'adaptation à la voix et au chant en français pour ceux qui ne connaissent pas le groupe.

Ars Metallia Webzine
MISANTHROPE : Sadistic Sex Daemon
Genre: heavy death/black

Durée: 50", 11 titres

Appréciation: (/5)
Globale: 4.5
Musique: 4.5
Production: 4.5
Présentation
/livret: 4

Trois ans se sont écoulés depuis le précédent album, trois ans qui ont vu pas mal de changement au sein de l'entité misanthropique; celle-ci voit arriver en son sein un nouveau et très talentueux guitariste (Anthony Scemama), ainsi qu'un non moins talentueux batteur (Gaël Férêt). JB Boitel se consacre donc exclusivement aux samples et claviers, et ce choix s'avère judicieux, car ces éléments participent grandement à la réussite de cet opus. Pour succéder au «Misanthrope immortel», les Français n'ont pas choisi la facilité. Ils ont produit eux-mêmes l'album dans leur studio et en ont confié le mixage à Anssi Kippo, célèbre par son travail avec Children of Bodom: excellente idée, le son est très puissant, il rend bien justice aux remarquables lignes de basse de JJ Moréac et aux guitares magistrales d'Anthony Scemama. Le ton s'est aussi pas mal durci, les compos sont bien plus denses, violentes, mais sans aucunement perdre de leur complexité, que du contraire. Misanthrope se fait plus que jamais l'apôtre de la violence raffinée. L'alternance de titres mélodiques irrésistibles(«Révisionniste», «La marche des cornus», «Conversation métapsychique» et plus brutaux («Sadistic sex daemon», «Armageddon à l'Elysée», «Grand Démonologue») est particulièrement judicieuse. Enfin, je terminerai par le chant, entièrement en français (mais une version anglaise a également été mise en boîte pour l'exportation). Je reconnais que Son Altesse Sérénissime de l'Argilière peut a priori choquer par son chant étrange (ni clair, ni death, ni black, mais un peu tout cela à la fois) et ses intonations, mais il s'agit d'un élément crucial pour la personnalité du groupe, sans lui, Misanthrope ne serait pas aussi Misanthrope! Vous remarquerez d'ailleurs que je ne cite aucun autre groupe pour décrire leur musique, car il s'agit vraiment d'une alchimie unique, il serait inapproprié et forcément maladroit de tenter une comparaison! Un grand album, qui renforcera encore la position de Misanthrope au sein du gotha du métal extrême européen.
Hellric

Elsewhere on the web
Lords of Winter (8/10)

-mail
Last updated: 29 May 2003