Misanthrope
FR
Français


Reviews for
Misanthrope Immortal
.

In English

Dark Wave radio / zine
MISANTHROPE : Immortal Misanthrope
9/10
(Holy Records, 58'56', 13 tracks, the French original doom) : Since the beginning of the band in 1991, France's Misanthrope has always showed an extraordinary musical way, very original between doom, gothic, death and symphonic metal ! It is impossible to describe their musical way but you must discover Misanthrope. After the collector boxset with 3 CDs, Misanthrope presents its new full release and what album ! As always, Misanthrope is Misanthrope, it plays always in its own musical way and finally, the 5 guys found their own sound with the Fredman studio (it is the third CD recorded in this studio) but don't worry, it doesn't sounds like In Flames.... no, 'cause the musical way is really different and this excellent production allows to appreciate the death-metal riffs, the atmospheres and the melodies. What can I add about this new album ? Only, one thing, true Misanthrope compositions !
Fabrice

In French

The French Touch
MISANTHROPE - Immortel
5/6
Huitième album pour Misanthrope, qui continue à dispenser ses cours aux "forces hypochondres", de plus en plus nombreuses de par le monde. Certaines mauvaises langues diront que Misanthrope avait déjà fait le tour de ce qu'il avait à dire, et que cet album n'est qu'une répétition, présentant un sérieux goût de déjà-vu. Pourtant Misanthrope ne cesse de perfectionner son style, et "Immortel" montre une certaine évolution par rapport à "Humiliations Libertines" (1998). Plus heavy-metal que death-metal, il s'impose à l'oreille grâce aux nombreuses parties symphoniques dont il est truffé. Pourtant la musique n'a rien perdu de son agressivité. C'est ce savant mélange de death (par le chant et les guitares), de speed (par les claviers et certains riffs) et même de black-metal symphonique qui fait aujourd'hui le style de Misanthrope. Repompe des styles à la mode ou mélange personnel, chacun son opinion, mais en tout cas le résultat est efficace.

"Immortel" est peut-être même le meilleur album de Misanthrope à ce jour, violent, grandiloquent, démesuré et si sûr de lui. Misanthrope en est arrivé à un point où le groupe peut à peu près tout se permettre, et même s'il ne révolutionne pas le style, "Immortel" présente des compositions très intéressantes, torturées et labyrinthiques parfois, beaucoup plus directes à d'autres moments. Ainsi l'intro et le riff de "Khopirron" sont des hommages au speed-metal, par son côté à la fois pêchu et simple. Les claviers se taillent la part du lion sur cet album, beaucoup plus présents qu'auparavant. Là aussi on peut reprocher à Misanthrope de céder aux sirènes de la mode, mais que dire quand les intros au clavier et les nappes utilisées pour soutenir les morceaux sont aussi bien pensées ? Il suffit d'écouter "Eden Massacre" pour se convaincre que cet aspect est totalement intégré au reste de la musique, et avec talent. La voix de S.A.S. De L'Argilière n'a rien perdu de sa puissance, et continue dans son style death mélodique. L'histoire quant à elle varie assez peu, décrivant comme d'habitude les errances d'Alceste, devenu immortel et nécromancien, mais demeurant spectateur des souffrances d'un monde en pleine destruction. La guerre, l'amour raffiné mais sadique, le désespoir, c'est tout ce que le Misanthrope voit de l'humanité, cette espèce qu'il déteste. Les textes sont superbement travaillés comme à l'accoutumée, et le chant anglais alterne avec le chant en français un titre sur deux.

Ce huitième album est un aboutissement pour Misanthrope. On voit mal comment aller plus loin dans ce style sans refaire un album à l'identique. Synthèse du metal actuel, résumant et surclassant quasiment tout ce qui s'est fait jusqu'à présent dans notre pays, "Immortel" est un véritable bijou de perfectionnement technique. A conseiller à tous les amateurs de metal.

Ptit Boy

Hard Rock n°62 - November 2000
MISANTHROPE "Misanthrope Immortel" - Holy Records/Sony
6/6

Genre : misanthropie-metal
(58'29)
Production : 5

S.A.S avait failli me jeter au cachot pour Libertine Humiliations, courroucé par mon impudente notation qui ne lui avait pas décroché toutes les étoiles. Mon décès prématuré par un choléra rampant a pu être évité par une technique de défense rusée et éclairée: Misanthrope pouvait encore mieux faire, il en allait d'une intime conviction. Et le groupe vient de me donner raison. Misanthrope Immortel est un album extrêmement accompli, bien supérieur à son déjà néanmoins très réussi prédécesseur. Tout y a été polissé dans les moindres détails: la production est claire et puissante, le sens de la composition a encore été affiné, les arrangements aux claviers sont particulièrement réussis et mis en valeur. On constate un renforcement des mélodies, des riffs accrocheurs et une plus grande diversité d'ambiances. Si les influences heavy métal se manifestent d'avantage (Stratovarius, Maiden), elles se structurent parfaitement avec les antécédents extrêmes du groupe ou avec les nouvelles impulsions proches de Children Of Bodom et même martiales à la Samael. Tout se fond de manière fluide dans une polyphonie métal qui joue du marteau et de l'enclume avec une véritable sensibilité artistique. Misanthrope Immortel est une ouvre de metal oecuménique qui assure la canonisation du groupe.
N.R
Metallian n°21 - October/December 2000
MISANTHROPE "Misanthrope Immortel" - [Holy Records/SONY]
5/6
Pouvant se prévaloir d avoir inventé un style inimitable, MISANTHROPE est un groupe productif particulier. Ce nouvel album se voudra plus original que "Libertine humiliations" et pourra par certains aspects, se rapprocher de "1666 théâtre bizarre". "Misanthrope immortel" possède un "feeling" plus heavy symphonique avec des touches instrumentales dans un style qui peut rappeler IN FLAMES et même pourquoi pas STRATOVARIUS. En fait, les titres sont travaillés avec brio et correspondent à un MISANTHROPE plus inspiré que jamais qui transcende grâce à des guitares puissantes, techniques et mélodiques. Jean Jacques MOREAC (Basse) et son acolyte, Alex PHELIPOT (Batterie) nous ont concocté une complicité rythmique millimétrée impressionnante qui se veut imperturbable et guerrière. Les claviers ont un rôle tout aussi capital et n'ont jamais été aussi bien utilisés avec leurs multiples facettes qui vont de choeurs symphoniques, à des chorus aux consonnances médiévales et novatrices (ambiants...). S.A.S. détient là un rôle important de par sa voix si particulière, et ses textes sont mis en valeur grâce à notre beau langage (Le francais) : ils sont d'ailleurs d'une sensibilité qui rappelle de multiples formes spectrales passées... Cet album à la production titanesque (Alias Fredrik NORDSTRÖM : Studio FREDMAN), est particulièrement réussi et prouve que MISANTHROPE n'a jamais été en si grande forme... CD dans les bacs le 24 Octobre !
Fabrice Cassaro
Les griffes de la nuit (Beaub'FM 89MHz Limoges)
"Misanthrope Immortel"
album : chef-d'oeuvre
production : très bien
compositions : chef-d'oeuvre
pochette : bien

Encore une merveilleuse galette signée par un des fleurons du Métal hexagonal. Misanthrope allie très bien puissance et mélodie et n'en oublie pas non plus d'élargir son champ d'action. Les claviers sont judicieusement utilisés. Il est clair que le groupe marque cette fin de siècle et de millénaire de façon magistrale avec "Misanthrope Immortel".
Gilbert Bournazel
Transit Mag, Lethargy Mag
MISANTHROPE, 'Immortel'
Après 'Libertine Humiliation' qui ne m'a pas marqué du tout, c'est avec un plaisir immense que je viens vous vanter les mérites de 'Immortel'. On a droit ici à ce que le groupe fait de mieux, tant musicalement, que pour les arrangements. Un très très gros travail a été accompli pour les claviers qui donnent une touche majestueuse à l'ensemble. Je suis désolé d'avoir à comparer, mais si tous les fans des ambiances de Dimmu Borgir ne tombent pas amoureux de ce disque, je me coupe les couilles moi (je ne veux aucun avis ;)). Je déraille moi... SAS de L'Argilière a fait un boulot dingue pour ses parties vocales, son chant a vraiment atteint sa maturité, il colle définitivement à la musique. Les parties de voix claires rendent également très bien... Que dire de plus, sinon que le groupe a franchi un cap, celui de la reconnaissance avec 'Immortel'... Un grand album, pour un groupe (français de surcroit !) qui s'il ne l'est pas encore le deviendra.
Florent
Décibels
MISANTHROPE - Misanthrope Immortel
5/5
Je le savais ! Les représentants de ce qu'il y a de plus original dans le metal français ne pouvaient pas nous laisser sur notre faim... Certes, "Libertine Humiliations" est un chef-d'oeuvre en soi (ne faisons pas la fine bouche...), certes la sortie d'un album de MISANTHROPE est toujours un événement en soi... Mais de là à s'attendre à ce "Misanthrope Immortel" ! Quelle claque... La première impression est très heavy, la seconde extrêmement symphonique, et le tout file à toute allure, sous des nappes de claviers judicieusement bien trouvées, et des ryhtmiques martiales qui flirtent avec SAMAEL ("Khopirron"). Le chant de S.A.S. est encore plus riche, les ambiances si particulières ne font pas défaut... Bref, du bonheur en galette... Je n'ai qu'un mot : merci !
Isabelle MAITRE
Decibels Storm
MISANTHROPE - Misanthrope Immortel
En ce début d'année était sorti le coffret 3 CD du groupe français, et quelques mois après, voici "déjà" le nouvel album. Et c'est, j'espère l'album de la consécration, tant ce nouvel opus a de choses à offrir. D'abord, on est soufflé par cette production béton; jamais un album de Misanthrope n'a aussi bien sonné ! Puis les compos ! Quelle claque ! Elles sont plus mélodiques et plus accrocheuses, tout en restant techniques et puissantes. Pour se faire une idée, on pourrait dire que Misanthrope a ajouté à son style, des influences de In Flames, Cynic, Stratovarius, Children of Bodom, ou encore Nightwish; mais tout ceci reste du pur Misanthrope ! Comment ne pas rester insensible à des morceaux de bravoure tels "Eden Massacre", "Les empereurs du néant", ou encore « Passion Millionnaire ». Achetez cette tuerie !
Christophe "Merguez Immortel" Noguès

In Italian

Suburbia Magazine
MISANTHROPE : Immortal Misanthrope
4/5
Strana gente i Misanthrope. Capaci di rapirmi d'amore a prima vista (con il misterioso e bellissimo "Visionnaire" del 1997), di farmi capire che i francesi sono capaci di fare qualcos' altro che rubarci i Mondiali di Calcio, di farmi barcollare sulla sedia durante i primi avidi ascolti del nuovo "Immortal Misanthrope", e di prendermi per il culo non appena assimilato un po' di più il disco. Metto su il cd, parte "Eden Massacre" ...piripì, piripì, piripì di tastiere...mannaggia, sembravano gli Stratovarius! Sensazione che si ripropone per le due canzoni seguenti, poi via via scema durante le altre...un po' di stucco ci sono rimasto, ma sentivo che qualcosa mi piaceva, e dopo ripetuti ascolti ecco la mia chiave di lettura. Se non avete apprezzato i Misanthrope in passato perchè li ritenevate troppo difficili o prolissi, è venuta l'ora anche per voi di accostarvi a loro; i 5 francesi infatti hanno sensibilmente spogliato e semplificato il sound durante gli anni, cosa che però non intacca la qualità delle composizioni, visto che il tutto rimane molto personale, e quel che è più importante, gradevole. Dico che S.A.S de l'Argiliére e i suoi pards mi hanno preso in giro, perchè hanno saputo fare tesoro delle contaminazioni baroccheggianti di cui sopra, inserendole con intelligenza nel loro sound (cosa che non fanno gli Stratovarius, e perciò mi annoiano)...e il tutto si è sovrapposto al loro classico riffing, semplificato ma sempre accattivante. E non dimentichiamolo, "Immortal Misanthrope" pompa di brutto, è un album dannatamente violento ma sempre discretamente intellettuale, come quando a un pezzo tiratissimo S.A.S de l'Argilière riesce a sovrapporti una linea vocale in francese, tanto catchy quanto delicata nelle sue sonorità. Anche le moderate citazioni dal tipico "swedish sound" sono novità ben giostrate, come in "The Soul Thrower", ma non mancano neanche le perle à la Misanthrope come "Lamentations", "Androgine Nights" o "Verdun 1914"... e ciò mi fa concludere che "Immortal Misanthrope" è l'ennesimo centro di questa geniale avantgarde band francese, un album che non dispiacerà ai fans di vecchia data ma sarà anche il miglior modo per accostarsi da neofiti alla loro produzione. Vive le Misanthrope!!!
Giuliano

In German


MISANTHROPE : Immortal Misanthrope
8.5
Das schon seit 1988 (!) aktive und jüngst in Frankreich gar zur beliebtesten Metal-Band gewählte Quintett, liefert uns wieder ein ausgereiftes Meisterstück in Sachen dramatischer Metal-Musik ab, das in den bewährten Göteborger Fredman-Studios (In Flames, u.v.a.) produziert wurde. Gründer und Stimme, S.A.S de l'Argilière, scheint immer ergreifendere Songs mit seinen vier Mitstreitern komponieren zu können, denn nach dem letzten Werk Libertine Humiliations von 1998, das schon kleine, aber etwas zu verschachtelte Hits enthielt, hat man nun alle starken Melodic Death- und Gothic Metal-Zutaten von Bands wie den Children Of Bodom (The Soul Thrower) oder bombastischeren Nightwish vereinen können. Das wird schon bei Eden Massacre durch die zweistimmigen Gitarren und sphärischen Keyboards deutlich, jedoch noch, und das ist das Überlebenselement für Misanthrope, durch ihre ganz eigene Note ergänzt, die sich durch theatralischen Growl-Gesang und höchst eingängige, klassisch-angehauchte Melodien auszeichnet. So begeistern nicht nur Emperors Of Nothingness oder das wehmütige Androgyne Nights immer wieder. Derzeit könnt ihr dieses feine Album leider nur über bekannte Mailorders erhalten, also ab die Post!
Andras Kais
-mail
Last updated: 24 May 2003