Misanthrope
GB
English


"Humiliations Libertines"
Explication des textes
.
Sleeve_Libertine.jpg
"Libertine Humiliations" n'est pas un concept album, mais 10 titres complètement séparés que l'on peut regrouper en plusieurs thèmes bien distincts. Thèmes récurents dans le style du groupe ou novateur de part leurs apparitions sur ce nouvel album. Je mets en garde tous ceux qui pensent que Misanthrope se prend la tête ou en fait trop dans ses interviews. Souvent le journaliste prend autant de plaisir que nous à faire de nos mots... des mystères. Nous exprimons simplement notre art et le lyrisme qui l'accompagne. Ces 10 morceaux ont étés digérés et mûris de façon plus classique et poétique que sur "Visionnaire", la dialectique y est plus poussée et les métaphores fusent. Percevant de ces 10 textes de nouveaux indices sur l'énigme Misanthrope. "Humiliation Libertines" est un recueil de textes ou l'introduction même nous sembla futile. Il n'y a ni avertissement, ni censure sur cet album. Qu'advienne le rêgne du Metal intégriste et artistique, par une nouvelle forme de groupe ou puissance et intelligence redoreront le blason souillé de ce style musical qui nous est si cher... Le Metal Extrême. Misanthrope n'est pas victime du succès faramineux de "Humiliation Libertines", le Misanthrope est seul, vous fixant dans les yeux pour vous proposer un compte-rendu en robe d'avocat sur sa musique et ses dires. Bonne appréciation, nous vous tirons notre révérence et rendez-vous en mai sur les planches des théâtres Français en compagnie de SEPTIC FLESH et NATRON, pour le spectacle et les pleurs.

1) MISANTHROPE NECROMANCER
Ce morceau est le titre de transition entre "Visionnaire" et "Humiliation libertines". Alceste le héros de Molière pour la première fois se réincarne en S.A.S de l'Argilière son descendant du 20ème siècle. Il va traverser l'au-delà, tel un demi dieu à la recherche de la dépouille mortelle de son créateur Molière décédé, parmi les vivants. Il traversera l'enfer, le purgatoire et le paradis pour finalement redonner une seconde naissance à Molière et étendre l'harmonie perdue à l'humanité. C'est un des rares titres positifs et vraiment allant de l'avant pour Alceste, le concept du voyage initiatique à travers l'espace temps est toujours de rigueur. Superbe et élancé, c'est un des textes majeurs de l'album.

2) MATADOR DE L'EXTREME
Un nouveau thème et de nouvelles scènes sont mis en texte ici. Nous retrouvons le sujet classique de la corrida complètement détourné de son principal attrait. Ici le Matador est la mort et l'abomination assemblées. Il dirige son public comme la bête qu'il va mettre à mort en un jeu barbare et cruel. Une horrible description de la cruauté humaine, de la haine et de l'adhésion d'un peuple dans l'extrêmisme macabre et social où tout est prédéterminé et singulièrement réglé à l'avance. Le matador entraine l'admiration et le raffinement comme nos stars et idoles actuels, tout ce que l'on voit dans les médias n'est que supercherie et mensonge. On se sert de l'homme contre lui-même. "l'animal à âme"... c'est nous, et on a toujours été attirés par le loup !

3) AT 666 DAYS...
Retour au thème vindicateur et rassembleur des forces Hypochondres, Misanthrope de génération en génération dans l'amour de l'infidèle Célimène. Le décor est posé et la rebellion peut commencer. Nous sommes à l'aube du renouveau, à 666 jours de la fin de notre siècle, temps charnière de notre destinée, nous avons tous rêvé passer l'an 2000, mais que ce passera t-il ? Qui deviendrons nous ? C'est ce passage d'une fin de siècle apocalyptique ou royale que nous décrivons ; nos craintes et nos angoisses, mais toujours unis et Hypochondres nous attelons nos montures avec la fin de l'humanité comme félicité jusqu'à en envier les morts et le néant. Nous sommes lâchés à jamais dans ce monde qui nous ignore et où la déraison règne dans le chaos. Ce thème fut les bases de départ de la composition de ce nouvel album, et comme toujours nous avons nous-mêmes su évoluer dans un cycle interne de compositions Misanthropiques. Aeternitas.

4) L'ECUME DES CHOUANS
Voici un très beau texte sur la contre révolution paysanne de Vendée. Morceau sulfureux à prendre comme on lit un livre d'histoire. C'est un beau récit du courage de nos ancètres. Parfois crédule et complètement endoctriné par la religion poussée à l'extrême, l'homme peut déraper et aller à l'encontre de ses principes par la seule cause de sa croyance en Dieu. Les excès de la République Française pour endiguer ce fléau vendéen ont été des plus sanglants et barbares. Comme quoi le soit disant bien ou normal peut être une forme de dictature camouflée. Il est l'heure de la révolte, nous devons agir démasqués face à l'autre. Un superbe thème qu'il fallait développer dans un de nos textes. Une expérience à ne jamais renouveler. Mais au fait, je crois que l'on a déjà dit que l'histoire ne devait pas se reproduire. De toutes façons l'homme ne retient aucune leçon du passé et se répète invariablement. L'histoire de France à toujours été une source d'inspiration pour Misanthrope, le groupe culturel, qui exporte nos récits et notre grandeur par delà les océans.

5) TOTAL ECLIPSE CHAOS
A l'origine ce morceau devait s'appeler "The Translucent Nomads", mais au cours de l'élaboration de l'album Jean-Baptiste Boitel m'a demandé de le changer en "Total Eclipse Chaos". C'est un récit post apocalyptique en forme d'aventure sur un peuple errant de nomades translucide. On y retrouve le détachement de toute chose et la futilité de l'existence typiquement Misanthropienne. C'est un peu notre traversée du désert, ces 40 jours de jeûne ou de composition pour achever une oeuvre. Ce nomade représente l'éternel orphelin, le banni de toute les communautés, l'homme vrai que la nature humaine rejette et accère de sa queue empoisonnée tel un scorpion. Une sorte d'Alceste nu dans le désert sur les traces du Christ dans un Chaos post nucléaire et soudain... l'éclipse du réveil.

6) SOUS L'ECLAT BLANC DU NOUVEAU MILLENAIRE
Un superbe morceau où technologie et révolution Hypochondre se mélange sur un fond de fin de siècle imminente. Un titre à rajouter au concept de fin de siècle ébauché par "At 666 Days...". Nous sommes la haine, l'esprit rebelle de notre maladive révolution. Tout Misanthrope est résumé dans cette phrase, c'est simple, direct et dénué de toute fourberie. Des mots qui sonnent, qui s'entrechoquent, qui trébuchent et qui veulent vraiment dire quelque chose à nos yeux, à vos yeux. Celà résume bien notre attitude et plus de 9 années de concept. Le misanthrope s'interroge, se recroqueville comme une limace, il n'est rien face à toutes choses, solitude, rejet, désespoir et vice. Alceste est un homme déformé par sa passion de vivre, par son désir d'harmonie et de partage envers l'autre, il est tiraillé dans tous les sens jusqu'au délire. Toute chose est un miroir qui lui renvoi un reflet déformant de ce que la nature nous donne comme beauté... Et si l'éclat blanc du nouveau millénaire était un petit champignon atomique!

7) CRISIS OF SOUL
Non ce n'est pas un fond de tiroir, même si ce texte date de 1990, il n'a été exploité que partiellement sur la version démo de ce morceau du même titre que nous avons enregistré en juin 1990. Les crises de l'âme sont les prémices de l'idée 2000 de notre Misanthropie. Il est, je pense intéressant de voir comment nos idées ont évoluées et se sont dévelopées à travers les années. Le passage de l'adolescent à l'age adulte est transparent dans les textes du groupe, il y a beaucoup de choses à apprendre en analysant nos travaux passés. Misanthrope ne s'est pas fait en un jour et n'est pas encore au firmament de sa pensée. "Crisis Of Soul" est une thématique sur les tourments de la vie, il y a déjà ce cri de souffrance à Dieu, déjà nos âmes sont remplies de désespoir avec une idée d'impossibilité de retour en arrière pour chaque erreur commise, être errant et dépossédé de toutes choses, oui, dans ces mots nous nous reconnaissons.

8) COMBATTANT SANS SEPULTURE
Pour commémorer tous les soldats morts pour le France gisant fièrement au pied de l'Arc de Triomphe, voici un simple hommage à tous ces hommes dignes et sans décoration, frôlés par les ailes de la mort dans la plus complète discrétion. Leurs vies furent tellement utiles, ils n'ont jamais été remerciés par autre chose que le silence. Nous ne voudrions pas paraître maladroits, ni offusquer qui que ce soit mais nous avons un profond respect dans le sacrifice humain et le don de sa personne pour quelque cause que se soit. Le combat doit être mené, l'homme existe pour revendiquer, pour s'imposer, pour maintenir en vie ceux qui dorment dans sa tannière. L'inconnue et le temps sont les principales inquiétudes du texte, c'est une contemplation morbide ou même l'espoir ne peut s'entrevoir. J'aime me faire bercer par le doux chant de la mort, repondant par mes pleurs de son ultime écho. J'aime la lassitude à jouer avec ce qui froisse car dans l'au-delà il n'y pas de place pour les corbeaux.

9) ANTIQUARY TO MEDIOCRITY
Dans la cour de Louis XIV il était de bon ton de rire de toutes frivolités, la vie, la mort quoi de bien futile quand tout autour de soit n'est que paraitre et contorsion. Voici dans une description noble, de tout ce qu'exècre Alceste, ce petit monde et ses moeurs à rendre jaloux les bourgeois par leurs basses redomptions. La cour du 17eme siècle, ne fut pas si austère que l'on croit, la fourberie et l'exagération étaient de mise dans les jardin de sa majesté. Et si Versailles était un sanctuaire, une chapelle, un autre toit. La bougie de sainte Madeleine qui vacille sous l'haleine de notre roi. Pour nous tout cela n'est que baliverne et rond de jambe à qui de droit. Le Misanthrope se nourrit de haine et se moque bien du candide sénile et maladroit. Ce texte est en rien docile aux dévergondages de tout genre, S.A.S est hostile à vos balbuciements précoces. Que l'on laisse au passé, sa chaise d'ancètre et buvons à pleines gorgées le poison de mes lèvres. Le jeux à un goût de sang quand au sexe il s'adonne, exerçant les fessiers infects des suaves baronnes. Regardons rougouiller le baroque fesse.

10) HUMILIATIONS LIBERTINES
Voici le texte final de l'album, la conclusion de ce nouveau cycle, le second chapitre de notre seconde ère car Misanthrope déchu renaitra de ses chaines. "Humiliations libertines" est la suite logique du thème érotique pratiqué par le groupe. Placé en apothéose car trop souvent chéri il est le tabernacle de nos désirs profonds. Tout comme dans "Courtisane Syphilitique" ou "La Dandy" le sexe y abonde jusqu'à l'écoeurement dans une description plus médicale et géographique que franchement libidinale. C'est le jour de la colère où l'esclave devient disciple et théoricien en acuponcture. C'est un véritable balancement entre la domination et la captivité au sein du temple sacré du libertinage le "pornoramatherion". Alceste est une fois de plus mis à contribution avant son retranchement avec l'humanité par sa reclusion dans la montagne. La légende raconte qu'il passera ces trois dernières nuits de démence dans les bras de la perfide Célimène. Elle lui infligera toutes les humiliations et entrependra une immense joute avec sa cour de petits marquis. Vainqueur mais à jamais perdant il saura se retirer quand la victoire sera totale... Adieu Misanthrope, adieu monde amère. Du très profond de moi Aeternitas.

S.A.S. de L'Argilière
-mail
Mise à jour: 6 Février 2000