Misanthrope
FR
Français


Interview
.
Metallian N°8 - August September 1997, French edition.

MISANTHROPE
"1666-2666 Future Futile"

Groupe à la personnalité complexe et originale, Misanthrope s'attache à décrire la pensée qui l'anime au travers d'un vaste panorama musical et méditatif. Son nouvel album "Visionnaire", s'adapte et invente un nouvel Alceste... Unique compositeur de cette troupe, Philippe Courtois (S.A.S.) est un saltimbanque, un artisan qui brise les sons, décentre les mélodies, déforme le sujet. Paradoxe et choas dont Misanthrope est le démiurge...

Après la sortie de "1666... Theatre Bizarre", tu avais laissé planer le doute sur le devenir de MISANTHROPE. Qu'est-ce qui t'a finalement poussé à continuer ?

Il est vrai qu'à la suite d'un titre comme "La dernière Pierre" il nous était humainement impossible de continuer la Saga Misanthrope dans le contexte que Molière nous a imposé. Mais resituons cet album dans la carrière du groupe. "Theatre Bizarre" sorti 2 ans et 1/2 après notre premier album, et plus d'un an après une oeuvre encore incomprise de nos jours qu'est "Miracles : Totem Taboo". Avec un line-up incertain composé de pseudos musiciens de session nous avons voulu tramer avec ce disque une pièce en 1 acte où le groupe Misanthrope, tel Alceste, se recroqueville sur lui- meme en se coupant du monde à tout jamais. Avec cette der nière pierre nous avons achevé l'édifice d'années de passion musicales et de créativité pour l'autre... sans l'autre ! C'est alors qu'un renversement de tendance s'est produit, et durant 95 et 96 s'est greffer autour du noyau dur de Misanthrope en éternelle dualité tels deux aimants inassemblables, trois etres exceptionnels et passionnés de découvertes, d'échanges vrais et d'explorations musicales fraiches et inédites. Le tout couronné par quelques concerts en forme de véritable communion avec le public, d'une bonne presse et d'un succès commercial non négligeable. Voici simplement l'emballement et les enchainements d'une machine infreinable, infatiguable et indestructible...meme par ses propres géniteurs.

Episode important dans la carrière du groupe, "Visionnaire " a été enregistré pour la première fois à l'étranger, plus précisément au studio Friedman en Suède...

Nous étions lassés de l'éternelle déception du son des studios franìais. Tu dois toi-meme trouver ton propre son en t'e xpliquant des heures durant à quelqu'un qui ne te comprend pas. Ici les studios sont d'une excellente qualité mais les sonorisateurs manquent de pratique car trop peu de groupes Metal avec un gros son sortent de l'hexagone. Pour nous, continuer ne nous donnait pas le droit à l'erreur. Nous avons donc mis tout de suite la barre très haut. Avec notre identité et un son Metal ample, nous recherchions les conditions adéquates pour enregistrer. La séparation de notre privé et le partage de la vie en commun nous ont permis d'offrir de véritables sensations nouvelles. Les productions de Fredrik Nordstrom pour At the Gates et Dark tranquillity m'avaient vraiment interpellé , avec leur son hyper puissant, large, gras et spacial où chaque instrument est à sa place. C'est exactement ce que nous retrouvons sur "Visionnaire". Tout s'est passé très vite, j'ai appellé Niklas de Dark Tranquillity pour quelques informations et 4 mois plus tard nous étions au Friedman, accueillis avec une réputation de groupe hypertechnique et expérimental, assistés par Anders le chanteur d'In Flames aux manettes et hébergés chez Jesper d'In Flames/Hammerfall. Ce fut une énorme entreprise, et je dois dire que Séverine d'Holy nous a soutenu à fond sur ce projet ambitieux et couteux. Là-bas le metal est une grande famille. Curieusement il y a une véritable entraide entre les groupes et non pas une perpétuelle concurrence comme dans notre contré.

La musique de Misanthrope a de nouveau évolué au cours de l'élaboration de "Visionnaire", dix-huit mois durant. A mon avis, ce nouvel album renoue avec les rythmes techno death, les vocaux puissants, symbole musical des débuts du groupe...

C'est peut- etre allez trop vite que d'analyser "Visionnaire" comme cela. Nous avons pour la première fois maquetter durant 9 mois notre album pour éviter les dérapages, les tergiversation musicales et la branlette sonore. Notre but principal étant de retrouver la puissance musicale et donner une proximité à notre musiq ue pour l'auditeur. Il était hors de question d'aller une fois de plus nous perdre dans des méandres trop alambiqués de rythmes syncopés. Nous avons recherché l'efficacité maximale dans chacune de nos compositions tout en gardant l'émotion et le panache d'un titre de Misanthrope. Honnetement nous sommes tous les cinq très fiers de cet album. C'est un véritable bonheur pour nous en tant que géniteurs d'avoir été aussi loin en matière d'extrémisme et d'esthétisme musicaux. Oui Misanthrope est un groupe violent, Oui Misanthrope a la haine, Oui Misanthrope est complexe. Mais se sont là les seuls atouts qui font raisonner notre musique de faìon si superbe.

Le personnage d'Alceste, quant à lui, donne désormais l'impression de fuir les époques lointaines et de se réfugier dans le futur, en l'an 2666. Pourquoi cette projection dans l'avenir ?

Nous avons tordu dans tous les sens la pièce de Molière sans y trouver une fin. PlutÖt que de rester dans l'autisme environnant, nous avons décidé de lui écrire une suite. En projetant Alceste mille années aprés sa conception dans un futur si proche...qu'il est déjà à l'orée de l'avenir futile de demain. Ces paroles sont si proches d'un futur immédiat. Misanthrope a exploré le passé, il vous établit sa vision du futur; la découverte de la vie de l'homme de demain. Nous avons essayé de ressentir toutes les pulsions et tous les mouvements qu'un etre comme Alceste pourrait les ressentir, quand la liberté de l'homme est en proie à la machine, où on le parque avec une muselière comme seule compagne. C'est un cri de révolte, de honte et d'indignation sur le détournement du progrès contre la vie humaine. Il sera bientÖt trop tard pour s'en rendre compte. Que le futur sera futile; un retour aux tributs, aux gethos, vivons l'instant présent car l'homme commet toujours la meme erreur, celle d'espérer.

Es-tu resté fidèle aux propos de Pascal que tu as cité à l'intérieur de "Variation On Inductive Theories" : "Quel malheur de pouvoir n'etre p as un architecte : un homme !" ?

Pour etre honnete, ceci n'est pas une pensée de Pascal mais un détournement de ses propos reconceptualisés pour le Misanthrope de l'époque. Nous avons au sein de la secte misanthropique de plus en plus de mal à admettre notre mission sur terre. Le but de notre survivance parmi l'autre, nos craintes, nos angoisses ne sont que le détournement de notre but qui finalement nous obsède, l'éternel et énivrant appel de la mort; cela nous avons pris du temps, plus à l'admettre qu'à le comprendre. Maintenant nous recherchons l'impermanence et la sagesse. C'est une phase encore supérieure sur notre échelon d'etre humain Misanthrope. "Visionnaire" notre nouvel album est incontestablement notre oeuvre la plus sombre, c'est un roman noir de 64 minutes sans pause ni silence. Jamais des textes ont eu autant d'importance que sur cet album, c'est à chaque phrase un nouveau blasphème envers l'homme et les fondements meme de notre existence terrestre...Il y a bien longte mps que nous avons cessé de vivre.

Selon toi, un musicien est-il toujours un bâtisseur ?

La musique est une des plus fortes expressions que l'homme dans sa faiblesse et dans sa futilité puisse crée. Nous sommes tout sauf extraordinaire, et malgré tout des gens se lèvent et nous reconnaissent pour notre musique. C'est une force incroyable et increvable, qui nous vous l'assurons peut vous mener loin et vous donner l'envie et la chance d'entrevoir un peu plus profond hors du tunnel que tout un chacun. La musique est avant tout une rencontre harmonieuse ou dissonante, qui froisse ou glisse. C'est un don d'un ailleurs généreux qui permet de nous exprimer, nous frustrés devant l'éternel. Le musicien est le geste, seul l'artiste est le batisseur. A vous seul de juger si nous faisons partie de cette catégorie.

En 1993, tu déclarais "Seule la foi dans le génocide humain donnera un salut à votre âme". Lorsque tu composes, sens-tu parler à la place de ton âme la voix d'outre-tombe prÖnant la haine de l'humanité ?

Comme toute personne j'évolue et comme le bon vin me bonifie de sagesse et de connaissance. Il y a 4 ans le concept de Misanthrope était en pleine effervescence. Quelques irrévérences ont été prononcées, nous ne regrettons rien, jamais vous nous entendrez renier nos paroles. Elles étaient en leur temps le plus ultime des comportements. Nous suivons la même logique depuis 1988, mais en 9 longues années d'apprentissage de la vie à travers la musique nous essayons de toujours garder la tête haute face au monde grimaçant et imbécile. La stupidité et l'égoïsme tordent l'âme blafarde de ces marmots morveux. Nous savons faire la part des choses, mais chacune d'elles est bien faite et extremement lucide, en parfaite harmonie avec soi-meme. Nous sommes ce que nous sommes. On ne peut pas mentir et se cacher derrière un personnage durant 9 années. Meme avec toute la rigueur et la discipline que tu désires, s'il n'y a pas de faille, c'est que tu es finalement, au désenchantement des autres, tes détracteurs, toi meme. Ainsi nous sommes.

Quelle est ton ambition supreme de Misanthrope et de compositeur ?

Nous ne sommes pas compositeurs sans Misanthrope, nous ne sommes rien que 5 individus disséminés par delà le monde. Seule l'union à l'appel de la haine nous offre la colère dans la communion: et jamais rien ne brisera ce lien. Quand à notre ambition, elle est intemporelle, c'est celle d'etre impermanent dans l'illumination.

Laurent MICHELLAND
-mail
Last updated: 15 October 1999