Misanthrope
GB
English


Interview
.
Catalogue Holy Records - Hiver 1998.

MISANTHROPE

1- Vous n'avez pas chômé depuis "Visionnaire" !
C'est vrai, ces 18 mois qui séparent l'enregistrement de "Visionnaire" et celui du nouvel album ont été chargés en évènements les plus divers. On retiendra surtout les nombreux festivals et performances live auquels nous avons participé. Même si nous savons nous faire rare sur la scène cela provoque toujours un certains engouement et un bonne humeur latente à partager avec nos fidèles. Nous avons aussi participé à deux Tribute albums. En juillet-septembre '97 nous avons enregistré dans le home studio d'Alexis Phelipot notre batteur "Doomed by the Living Dead" pour le Tribute album à Mercyful Fate sorti sur Listenable Records. De nouveaux concerts et compositions puis nous sommes rentré en studio 24 pistes pour faire le fameux Hommage à Paradise Lost qui vient juste de sortir. Nous avons eu la chance de pouvoir aller mixer en Suède avec notre sound man favori Fredrik Nordström au Fredman Studio en mars '98. Nous avons profité de cette occasion pour tester un morceau inédit qui figurera sur la compilation Holy Bible volume 2, c'est un morceau en français "Les druidesses du Gévaudant". Pour Fredrik, ce fut une sorte de pré-production pour ce nouvel album, nous avons instauré avec ces titres les nouvelles bases de notre musique et notre nouveau son.

2- Comment c'est préparé ce nouvel album ?
Après notre concert festival en Allemagne avec Cannibal Corpse en mai dernier nous avaons stoppé les répétitions de l'ancien répertoire pour maquetter et attaquer sérieusement l'album. Près de 8 morceaux étaient déjà ébauchés. Nous avons donc repris la bonne formule de la pré-production sur un porta studio 4 pistes. Cette fois-ci les structures n'ont été fixées que le jour de notre départ en Suède. Ceci nous a permis de faire évoluer tous les morceaux à l'infini durant ces trois mois de compositions. Les riffs et les mélodies fusèrent dans tous les sens. Nous sommes montés jusqu'à 18 compositions. Mais par un manque de temps évident et surtaout pour un choix qualitatif nous avons délibérement jeté 8 chansons. Nous avions déjà l'idée de faire un album attrayant et ultra-efficace tout en gardant les atouts, l'originalité et le feeling Misanthrope.

3- Alors présente nous ce nouvel album.
"Humiliations Libertines" est le quatrième album de Misanthrope, mais le plus important à nos yeux. Il a été le fruit d'une collaboration intime et solidaire d'un groupe fort et uni. C'est un retour à la musicalité à l'extrème. Une sorte de Heavy Metal moderne et ultra puissant qui garde tous les éléments des courants musicaux contemporains, Sympho, Death, Black, Goth etc... C'est surtout du Pur Metal avec un grand "M": basse vrombissante, guitares en mélodique et speed en duel permanent, une batterie d'une rigueur exemplaire enrobée de synthé orchestraux.
"Humiliations Libertines" comporte 10 mrceaux tout aussi travaillés les uns que les autres allant jusqu'à la minutie, tous les détails comptent et furent réalisés avec succès de la production à la mise en place en passant par l'interprétation. Lors du mixage Anders d'In Flames fut vraiment époustouflé de la qualité de la production ainsi que de notre son de guitare. Quand à Fredrik Nordström noter producteur il est aux anges, il avait peur que nous ne puissions jamais faire mieux que"Batisseur de Cathédrales" ou "Hypochondrium Forces"... et Misanthrope lui a fourni 10 petits joyaux de cette trempe, 10 Metal tracks mais toujours su Misanthrope, intégriste et sans compromis.

4- Alors Göteborg l'été c'est comment ?
Il est vrai que nous n'avons pas retrouvé les neiges de février '97, mais pour être honnête nous n'avons pas vu grand chose de cet été suédois mis à part le plancher du Studio Fredman. Seul Alexis Phelipot a transpiré sur ses peaux de batterie à marteller sus fûts tel un marteau-pilon emballé. Jean-Jacques Moréac et Jean-Baptiste Boitel ont réussi quand même à passer une soirée mouvementée avec les groupes locaux: Synergy, Dark Tranquillity et In Flames. Ils finirent chez lz chanteur de Luciferion, qui, il faut le dire, dort même avec ses lunettes de soleil! La classe! Quand à S.A.S de L'Argilière il a voulu délibérément être enfermé durent plus de 10 jours dans 3 mètres carré pur trouver les ressources et l'humilité nécessaires pour enregister, répéter et performer ses parties vocales.
On peut dire que l'on ne s'est retrouvé tous ensemble, décontractés, qu'à l'aéroport après de tumultueux passages en douanes suédoises et françaises (les bandes magnétiques ne passant pas aux rayons X, ce fut le grand débobinage).

5- Il semble que vous avez lutté durant les scéances d'enregistrement !
Comme son nom l'indique "Humiliations Libertines" est l'album souffrance de Misanthrope. C'est notre premier album on le Misanthrope combat à l'extrème jusqu'à s'en écorcher l'âme. C'est fort et émouvant en même temps. Nous n'oublierons jamais ces instants, ces heures passées à l'acoute les uns des autres, au travail d'harmonie enter nous quatre musiciens. C'est une alchimie vraiment puissante qui dirige le groupe depuis ces dernières années. Il est bien loin le temps où Misanthrope n'était qu'un trio apocalyptique.

6- A l'écoute de l'album vous avez changé sans pour autant perdre votre identité ?
Ce n'est pas vraiment un changement, mais une adaptation de l'entité Misanthrope à un environnement qui est notre vie à quelques aubes de la fin de siècle. D'ailleurs "Fin de siècle" fut longtemps le thème principal de cet album. Les premières idées furent: à 666 jours de la fin du siècle. Puis tout à évolué, s'est construit et assemblé autour d'"Humiliations Libertines". Nous avous quitté la Suède après "Visionnaire" frustrés de pas avoir assez exploité les possibilités du Fredman Studio. Il y a de nombreux détails qui, bien que confortable à l'écoute, ne représentaient pas nos idées. Donc en connaissance de cause nous avons optimisé à fond les possibilités du studio et de notre budget d'enregistrement offert par Holy Records. Il faut aussi savoir que Fredrik a investi une somme considérable en matériel pour l'enregistrement du nouveau Hammerfall "Legacy Of the King". Nous avons donc profité de ce tout nouvel éqipement pour Misanthrope. NOuveau micro chant, nouveaux amplis guitare, 24 pistes analogiques + 16 pistes digitales en Total Recall et divers nouveaux éléments comme le top des réverb etc... Nous avons aussi choisi de changer l'accordage de nos intruments. Les sonorités de ce nouvel album sont deux tons plus graves que sur "Visionnaire". Le chant a donc dû s'adapter, c'est pour cela qu'il est plus profond, carressant les ténèbres. Tous ces éléments apportent du neuf dans un groupe qui a déjà expérimenté, dans son travail du son et dans ses performances musicales.

7- Et la musique dans tout ça ?
Elle reste fidèle et plus Metal que jamais. Nous avons préféré faire un album de 49 minutes en trois semaines, plutôt qu'un album de 73 minutes en quinze jours comme "Visionnaire". Voila la différence. Le moindre détail est méticuleusement réfléchi, préparé et répété: c'est moins spontané et fougueux. Nous gagnons en clarté, puissance et compréhension. Les guitares sont tranchantes et implacables comme jamais, la basse toujors hallucinante. Même le chant de S.A.S de L'Argilière s'est métamorphosé en un ogre suprême surplombabt de son trône le monde de sa voix tourmentée et sévère. Tout est vraiment comme nous le désirions. "C'est agréable d'entendre une production française où tout est parfaitement à sa place" nous a fait remarquer justement le journaliste d'Hard Rock mag lors de sa venue au studio quelques heures avant le début du mix. On nous a donné les moyens de faire ce dont nous avions envie. C'est réellement une chance pour Misanthrope, on se devait de ne pas la louper.

8- Les synthés sont eux aussi différents ?
Oui, l'album est chargé de synthés d'un bout à l'autre, mais leur utilisation est différente. Ils appuient la musique et l'efficacité des riffs de guitares. A part quelques moments précis, les keyboards ne donnent pas le thème musical, ils l'enrichissent et le gonflent de sonorités orchestrales. C'est sur ce support clavier, basse, batterie que s'émancipent et se lachent les guitares. Vous verrez, c'est vraiment un album Metal orienté vers les guitares. Par contre, il n'y a pas systématiquement de solos démonstratifs durant les morceaux. Jean-Baptiste Boitel s'est chargé d'apporter à ces doubles lead mélodiques les notes justes. Souvent elles sonnent même très Heavy Metal! Ce nouveau genre de lignes guitaristiques mélodiques d'embellissement caractérise ce nouveau son. Ne vous inquiétez pas il y a de la basse! Jean-Jacques Moréac m'a confié que ce fut pour lui l'album le plus difficile à enregistrer tellement les parties de basse et les tempos des chansons étaient hallucinants. Son jeu est en toujours en progression. NOus ne pouvons pas dire qu'"Humiliations Libertines" est un album radicalement différent. C'est un passge au professionalisme et à la maîtrise de soi dans l'humilité en passant par l'humiliation et le libertinage.

9- Comment se place cet album dans votre carrière ?
Nous ne savons pas si l'on peut parler de carrière, le mot parcours de la honte nous convient mieux. "Humiliations Libertines" est notre quatrième album. Donc rétrospectivement on peut discerner trois périodes principales dans l'ère 90 de la secte Misanthrope. Le départ de '88-92 où le groupe balbutiant dans un Death-Metal violent, apocalysptique et destructeur avec le collector "Hater Of Mankind", '93-94 la formation avant-garde grandiloquante allent dans toutes les directions possibles avec comme but ultime la recherche d'originalité et des expériences sonores. Il en fut issu "Variations On Inductive Theories" & "Miracles: Totem Taboo". 1995 avec le culte "1666... Theatre Bizarre", l'album le plus romantique du groupe. Un album varié et inspiré. Un second album beau est frais. 1997 "Visionnaire" l'album du changement et du grand démarrage médiatique du groupe... en attandant la suite!

10- Alors que nous proposez vous pour 1999 ?
"Humiliations Libertines" un album souffrance et tourmenté, à l'image de ce climat latent de fin de siècle. Une recherche snas fin du partage avec nos auditeurs. Nous leur proposons vraiment un album fort et sans temps morts. Il sortira pour vous en décembre, mais sa sortie mondiale et pour janvier 1999: 333 années après l'écriture de la pièce de théatre de Molière (1666+333). Un grand merci à tous les Holy maniacs pour leur support. Nous attendons leur réaction et l'espoir de les retrouver sur scène pour de nombreuses surprises, la victoire est en nous! Aeternitas.

-mail
Mise à jour: 15 Octobre 1999