Misanthrope
GB
English


Interview
Holy Records Catalog Winter 2000-2001
.
1- Misanthrope, exactement deux années après l'excellentissime "Libertine Humiliations" vous nous sortez un nouvel album studio.

Oui Misanthrope est rare que ce soit en concert ou sur disque mais nous essayons de nous surpasser dans tout ce que nous faisons et il faut du temps pour que les idées et les performances évoluent et se régénèrent dans l'esprit du groupe. De très nombreuses demandes d'interview, de concerts, de participation à des évènements (dédicaces, photos, festivals) nous ont hélas détourné de notre préocupation première : faire un nouveau CD. Comme nous voulions vous offrir un album aussi extrordinaire et époustouflant que possible nous avons pris le temps nécessaire à une bonne composition, un enregistrement de qualité et une post production, mastering, photo session, création graphique, marketing etc... Même si nous sommes le groupe de l'ombre, l'extrême du Heavy Metal, nous nous devons d'être lucides et encore plus rigoureux sur tous les aspects de Misanthrope.

2- Que prononce S.A.S. de l'Argilière en intro du premier morceau "Eden Massacre" ?

C'est une formule magique millènaire établie par d'anciens druides alchimistes de notre reculée Gaule. Je ne te dévoilerai pas ce secret ni l'orthographe de ces spasmes sonores; ils révèlent l'être humain du stade de mortel à être immortel. C'est la métamorphose, la transformation d'Alceste ou son descendant S.A.S. de l'Argilière à travers l'espace le temps et l'infiniment grand. Dandy intemporel, messie universel, il est maintenant assis à la droite de Dieu le père. De nombreux textes de ce nouvel album sont scientifiques et d'une précision historique poussée. Misanthrope déteste l'approximatif et le flou historique, la connaissance est la base de l'homme moderne et policé. Tout comme dans la musique, Misanthrope doit être parfait et exemplaire ou ne pas être. Rien n'a le droit d'être moyen et c'est pour celà que le groupe fonctionne !

3- Ne pensez-vous pas être trop exposés au média ?

Vous voyez souvent Misanthrope dans les journaux nationaux, mais nous aimons tout autant les fanzines et les radios locales. Le support underground et national sont indissociables et complémentaires pour la bonne promotion de notre nouvel album "Misanthrope immortel". N' exagérons pas nous ne sommes pas Cradle of Filth ou Iron Maiden. Nous ne faisons pas systhématiquement la couverture des magazines Metal, quand il y a de l'actualité sur le groupe. Les journalistes ont tous une approche relativement personnelle avec Misanthrope et c'est ce qui est intéressant. Il n'y a eu pratiquement aucune redite ces deux dernières années, toutes les interviews ou analyses sont vraiment différentes, c'est ça la véritable information sur Misanthrope et ces forces Hypochondre. Même en interview nous ne nous égarons pas. Encore un chapeau à tout ceux qui nous ont épaulé, soutenu et compris. Les media font les groupes comme les groupes ont créé les médias c'est une arme vicieuse à double tranchants !

4- Alors sur ce nouvel album les grands changements...c'est Frantz le petit dernier et les claviers orchestraux !

Oui musicalement Jean-Baptiste Boitel et Jean-Jacques Moréac ont fait exploser la charte de qualité du style musical de Misanthrope. Cette fois les synthés sont utilisés aux moments opportuns tout en apportant de sérieuses bases aux mélodies. Ils sont très orchestraux et parfaitement à leur place donnant aux guitares Heavy la puissance et à la basse-batterie une rythmique imparable. Certaines personnes comparent celà à Stratovarius ou Children Of Bodom mais c'est du pur Misanthrope style; comme toujours nous serons unique et décalé des modes. Nous avons évolué aussi bien au niveau musical que réthorique ainsi que dans notre humanisme et notre partage avec les autres. Le chant est plus varié, toujours enragé avec des passages en voix claire, quelques lignes plaintives et même très dark, une grande première dans Misanthrope. Quant au remplaçant de S.A.S. de l'Argilière à la guitare, le dénommé Frantz-Xavier Boscher c'est une petite perle de 20 ans que nous avons débauché dans la secte Misanthrope alors qu'il était encore mineur. Il est aussi têtu que Jean-jacques mais écoutez ses solos et vous comprendrez pourquoi tout le monde crie au génie !

5- L'immortalité pour son rapport direct avec la mort nous donne un album plutôt occulte ?

"Misanthrope Immortel" est notre album noir, c'est la troisième et dernière partie de notre seconde trilogie, le triptyque suédois commencé sur "Visionnaire". Nous avons une passion pour la mort et le macabre, la mort nous hante et est proche de nous tous les jours. C'est en la frôlant de près par ses expériences personnelles que S.A.S. de l'Argilière s'est concentré sur ce thême. Tout débute sur le coffet "Recueil d'Écueil", les morceaux inédits "L'Envol" & "Le Lanceur d'Âmes" font aussi partie à part entière du concept sur l'immortalité. Tout commence par la découverte du scarabée sacré de l'antiquité Kopirron. Cette empreinte étrusque, symbole de l'immortalité est redéfinie et injecté en France au personnage d'Alceste. Après avoir été le dernier des nécromanciens il s'endort indéfiniment. Durant ses nuits androgynes, il rêve et nous fait part de ses visites sur les champs de batailles de la guerre de 1914-1918 "Tranchées 14" ou dans l'antre de Hades quand il s'établit au coeur du Pandemonium, la capitale des Enfers. Les morceaux sont basés sur des situations extrêmes dans des moment X de notre histoire. Il est difficile de dater la bête Misanthrope...est-elle mérovingienne ou de demain ? Oui l'ésotérisme religieux de la culture française du mal souffle sur ce nouvel album. "Misanthrope Immortel" à un pouvoir, il vous marquera à jamais et pour l'éternité. Peut être qu'en possédant un ou plusieurs exemplaires vous ouvrirez une des portes d'accès à l'immortalité ! C'est à vous de faire ce choix.

6- La version limitée avec 9 titres en français comporte 3 titres supplémentaires, le sublime "La Momie de Marianne" et "Conte Fantasmagorique". Ce dernier est- il un fantasme féérique ou un récit médiéval ?

On peut dire sans hésiter que c'est les deux à la fois. C'est une cavalcade passionnée parmi notre patrimoine chevauchant les mots de notre poésie française du XVIIème siècle et les plus passionantes dérives guerrières de nos fiers ancêtres. Les hiboux s'y envolent aux yeux des sodomites, les troupes héroiques sont formées de lêpreux. C'est une fabuleuse fable où les villes sont gothiques et remplies de pendus, là où la clepsidre se vide à l'inverse du crucifix. C'est une chanson qui passe à cent à l'heure un peu comme le morceau "Au Baiser de Vermeil".Ces deux morceaux ont été puissés dans une inspiration baroque délirante et poétique. Misanthrope est le seul groupe de Metal à vous proposer de telles oeuvres aussi différentes et riches à chaque strophe. "Misanthrope Immortel" ce n'est pas que de la musique, c'est aussi tout un Art héroïque qui vibre autour et les lumières de 4000 années de culture et d'amour du passé qui brillent comme un brasier.

7- La question rituelle, repasse chaque album de votre carrière en revue ?

Nous avons fait deux demos pénibles en 1989 et 1990 à oublier d'urgence. En 1991 nous avons sorti notre premier CD "Hater of Mankind" avec 5 titres de Death Metal technique inspiré par Nocturnus, Coroner et Morbid Angel. C'est toujours excellent et bourré de haine à ce jour. Deux ans plus tard nous sortons notre premier album "Variation on Inductive Theories", 8 titres de Doom Death expérimental avec bass en taping, 2 titres en français, c'est beau, c'est mid tempo et on y retrouve la base de tout ce qu'est Misanthrope aujourd'hui...l'influence de Celtic Frost s'entend considérablement ah! ah! ah!. En 1994 sort "Miracles : Totem Taboo" qui est encore de nos jours l'oeuvre la plus expérimentale et audacieuse de Misanthrope, nous n'avons pas trop été compris à l'époque ! En bonus il y avait 4 titres studio assez Death Metal de 1992 d'excellente facture. En 1995 c'est la grosse remise en question, Misanthrope enregistre "Le Roman Noir" pour une compilation et nous intégrons définitivement à part entière les claviers orchestraux dans la musique du groupe. C'est le fulgurant album "1666 : Theatre Bizarre" qui est incontestablement notre premier gros succès. Misanthrope met trois ans à s'en remettre et on s'envole pour la Suède. Ainsi débute une série de trois albums avec le producteur Fredrik Nordstrüm qui feront exploser le groupe. En 1997 le légendaire "Visionnaire" avec son "Bâtisseur de Cathédrales", en 1998 "Libertine Humiliations" que vous connaissez tous et aujourd'hui "Misanthrope Immortel". Faire le point sur 11 années d'existence c'est merveilleux mais aussi vertigineux. Nous ne regrettons absolument rien et nous sommes très fiers de tout ce que nous avons partagé ensemble.

8- Que représente la pochette ?

La pochette de "Misanthrope Immortel" a été composée et réalisée par Séverine d'Holy Records comme à l'accoutumée. Elle a toujours fait toutes nos pochettes depuis "Variation on Inductive Theories" ainsi que l'intégralité graphique du coffret de nos "Oeuvres Interdites". Cette nouvelle pochette est une expression du tourbillon infini de l'immortalité. Les pièces mécaniques à tête de pantins représentent les cellules du corps humain qui se transforment et se métamorphosent par le travail des mains articulées. Aspirées par la force du siphon d'énergie elles deviennent l'être suprême et immortel que l'on aperçoit sur le dernier plan de la pochette. C'est le laboratoire du docteur Frankestein version "Theatre Bizarre". C'est le mythe de l'immortalité selon Misanthrope. On y retrouve tous nos clichés : la main de bois articulée, les mannequins inanimés et surtout l'ardente force destructrice de l'humanité.

9- Un dernier mot pour les Holy Maniacs ?

Encore mille merci pour votre soutien constant, sans vous rien n'aurait été possible. "Misanthrope Immortel" est notre principale actualité, écoutez le par n'importe quel moyen, ne loupez pas l'édition limitée avec les 13 titres ! Les bonus en français ont été tout spécialement composés pour vous. Et rendez-vous sur la route pour nos concerts, nous voulons vraiment allez vous voir près de chez vous pour une performance scènique. C'est tellement rare, ne nous manquez pas. Aeternitas et à bientôt...à travers les astres et dans l'infiniment grand.

-mail
Mise à jour: 22 Janvier 2001