Misanthrope
FR
Français


Article
Hard Rock No 54
.

Oeuvres Interdites

Misanthrope, pour nous faire patienter jusqu'à son prochain album que le groupe prépare activement, nous offre un coffret particulièrement attractif. Un recueil de moments forts de sa carrière. Rencontre avec Son Altesse Sérénissime.

Pour feter ses dix ans, Misanthrope a décidé d'honorer l'événement d'une manière aussi éclatante que la noblesse de son rang l'y oblige en sortant un magnifique coffret intitulé Recueil d'Ecueils: Epaves... Et Autres Oeuvres Interdites, Il renferme un live, un poster, le CD Libertine Humiliations dans un nouveau packaging, et un CD comprenant des raretés et des inédits, les Oeuvres Interdites. Le joyau que Misanthrope propose à ses fans renvoie les diamants de la reine dans les douves fangeuses d'un pauvre château d'usurier. «Nous avons voulu offrir quelque chose au public qui nous suit depuis le début, dix ans maintenant. Nous sommes en train de passer un cap très important et nous avons voulu nous y préparer de la meilleure façon possible. C'est un bon moyen de présenter du matériel inédit de qualité qui permet à la fois de rappeler que Misanthrope existait avant Visionnaire et Libertine Humiliations et de répondre à l'attente de nouveautés de la presse et des fans qui nous harcèlent pour avoir un nouvel album tout de suite...». nous précise S.A.S.de L'Argilière.

Ce coffret va être tiré à 1793 exemplaires, 1793 pour l'année où Marie Antoinette a été guillotinée. Le groupe a hésité avec 1666, date à laquelle Molière a écrit Le Misanthrope, mais ce nombre ayant été moult fois utilisé, un autre, chargé de symbole, a été choisi. Le titre Oeuvres Interdites lui aussi est chargé de signification: «Il nous a été inspiré par le mystère qui a entouré le morceau "Impermanence Et Illumination" que nous avons enregistré durant les sessions de Visionnaire et qui est resté totalement inédit jusqu'à ce jour. Ses paroles, en forme de réflexion sur l'existence terrestre et infinie et de questions graves posées directement à Dieu, avaient choqué lors de la préproduction. Il a été écarté de la session finale.»

S.A.S. de L'argilière nous donne rendez-vous au métro Mairie des Lilas pour aller au studio Recorder où le groupe a enregistré les inédits. En cette fin d'après-midi de novembre, la température avoisine celle de Gôteborg, pas de dépaysement donc. Au Recorder, à l'étage, l'ambiance est plutôt aux senteurs des îles, façon Zouk Machine. Nous ne nous attardons pas et descendons au deuxième studio d'où s'échappent des sons bien plus métalliques. Le groupe achève le dernier mix. S.A.S, Jean-Baptiste et Jean-Jacques ont tous des petites mines, mais Misanthrope s'est livré à une course contre la montre pour finaliser les inédits. C'était une gageure d'enregistrer et mixer cinq titres en trois jours: «La table qu'on a utilisé a servi à U2 et aux Cranberries, indique S.A.S. en plaisantant. C'est vrai que ça peut surprendre de ne pas être retourné au Fredman cette fois-ci. Mais nous voulions rester en France pour cet album si spécial. L'expérience, l'équipement et la connaissance du métal est l'atout principal d'une production sonore. Nous étions épaulés par un très bon ingénieur du son, Didier Le Marchand, et de deux assistants supplémentaires. Nous n'avons jamais eu peur d'avoir un moins bon résultat qu'au Fredman, nous savions que tout serait contrôlé par le groupe avec des sons prédéterminés par nos soins. Il y avait très peu de place pour faire des erreurs et il n'y en a pas eu. C'est différent du son Fredman mais c'est très bon.» Ce que nous n'allons pas manquer de constater.

Nous prenons place sur un siège confortable et la bande défile. Le son est là, toutes les parties instrumentales sont bien distinctes les unes des autres. Les deux nouveaux titres sont dans la lignée de Libertine Humiliations et attestent de la bonne santé du groupe, l'âme créatrice est de la partie. On peut remarquer une présence renforcée des solos et une voix plus musclée. Les nouveaux enregistrements réservent aussi quelques surprises (cf tracklisting). Le groupe a de quoi être satisfait de lui et de l'ingénieur du son. Ça vaut bien de faire péter le Champagne. Et le prochain albun dans tout ça? «Nous retournons au studio Fredman au mois de mai, Il devrait donc sortir au mois d'octobre. Il est encore difficile de faire des révélations car seuls quatre morceaux sont composés et deux autres à l'état d'ébauche. Pour ce qui est du concept et de l'évolution musicale je préfère ne rien dévoiler.» Le rendez-vous est pris!

RECUEIL D'ECUEIL: EPAVES... ET AUTRES OEUVRES INTERDITES

Le Live «a été enregistré sur toutes les dates de notre dernière tournée avec Septic Flèsh. C'est du pur live, un peu dans l'esprit pirate. Il n'a été ni retouché, ni mixé. C'est pour rendre hommage à notre public. Il a été enregistré dans la fosse, avec deux micros. C'est très roots, un peu comme le live de Mayhem à Leipzig ou celui de Marduk.»

Les raretés :
«Le Lanceur D'Ame» : morceau enlevé avec un très bon riff, à la Death. Il y a pas mal de breaks et, au beau milieu, les deux guitares s'adonnent à une belle joute mélodique. «C'est le premier morceau que nous avons composé après les séances de Libertine Humiliations.»

«L'Envol» : titre avec une progression typiquement Misanthrope. Il est assez lourd avec une bonne atmosphère.

«Courtisane Syphilitique» : réenregistrement du morceau présent sur Théâtre Bizarre. Le travail sur le rythme et les guitares est quelque peu différent. Le passage planant est particulièrement mis en valeur. «Je le considère comme un des cinq meilleurs morceaux de Misanthrope!»

«Impermanence Et Illumination» : «C'est aussi l'un des meilleurs morceaux que nous avons jamais composés. Le texte, les enchaînements de solos et la structure y sont d'une grande maîtrise. On vous avait caché une perle.»

«Les Litanies de Satan» : c'est un poème de Baudelaire déclamé avec rage par S.A.S. de L'Argilière, sur fond d'orchestration. « e titre a une tension spéciale car je l'ai enregistré à quatre heures du matin. C'était fou! C'est un hommage à Baudelaire, ma plus grande inspiration. C'est un superbe moment de satanisme poétique.»

«La Druidesse Du Gévaudan» : «il aété enregistré durant la session de la reprise de Paradise Lost, et ça a été le premier morceau composé après Visionnaire.» Il se distingue par sa rythmique rock, son thème épique et les solos de basse et de claviers jazz de Sergio Gruz.

«L'Ecume Des Solos» : reprise instrumentale du morceau de Libertine Humiliations, «L'Ecume Des Chouans», mais avec le rajout d'une course poursuite de solos. «On peut y entendre pour la première fois la grande dextérité de notre guitariste François-Xavier. Mais il y a aussi des solos de Jean Baptiste et de moi sur les moments les plus brutaux.»

«L'Erotique Courtoise» : «c'est une version live enregistrée en 1998 durant les concerts que nous avons donnés en province pour Visionnaire. Elle a été mixée par Fredman. Les backing-vocals sont assurés par Jean-Jacques.» On peut trouver ce morceau uniquement sur la version japonaise de Libertine Humiliations.

«At 666 Days» : c'est un duo avec Spiros que vous aviez déjà pu découvrir en exclusivité dans un hors-série extrême. S.A.S. chante en français et Spiros en anglais.

«Forever "Shattered" Failure» : c'est la reprise de Paradise Lost enregistrée pour le tribute album réalisé par le label Holy Records. Les paroles sont en français.

«Movements For Hypochondriac Basses And Libertine Tempos» : morceau instrumental à la basse. «Depuis le temps que Jean-Jacques Moréac devait nous faire une piécette de basse, la voici. Proche d'"Anesthesia (Puiling Teeth)" de Cliff Burton, ce morceau se scinde en deux parties: une mélodique puis une autre durant laquelle survient la rage, mais toujours avec délicatesse et doigté.»

«Le Roman Noir 1995» : «Enregistré en 1994, c'est le premier véritable morceau culte de Misanthrope. Il a fait découvrir au public toutes les facettes du groupe. Aux claviers, on trouve Alexandre Iskandar et Renaud Tschirner d'Elend.»

«Ouverture D'Avant Scène» : morceau instrumental qui a servi d'introduction aux concerts de Misanthrope sur la dernière tournée.

Nicolas Radégout
-mail
Last updated: 5 March 2000