Misanthrope
GB
English


Article
Decibels Storm
.
Avec ce huitième album, MISANTHROPE est enfin parvenu à mettre tout le monde d'accord ! "Misanthrope Immortel" bénéficie d'une production magistrale et recèle des brûlots alliant admirablement toutes les tendances actuelles du Metal moderne. Une rencontre avec S.A.S. de l'Argiliére devenait vraiment indispensable....

Notre derniére rencontre date déja de la tournée avec Septic Flesh ! Mis à part cette tournée, avez vous beaucoup joué live jusqu'a maintenant ?

Non, pas du tout. nous n'avons pas voulu jouer live. On essaie de se faire rare et un peu désiré... c'est pour cela que nous n'avons fait depuis que 2 dates. Le festival Hard Rock Mag (avec Angra, Gamma Ray, Dimmu Borgir...) et l'ouverture à l'Elysée Montmartre pour Cradle of Filth il y a environ un an. On se réserve pour une grosse tournée à venir. C'est un choix.

Tu nous as parlé de ces 2 concerts en ouverture d'artistes prestigieux. Comment cela s'est-il passé ?

Pour nous, dés que nous jouons devant plus de 1000 personnes, c'est toujours un événement. Au festival Hard Rock, il y avait environ 2500 personnes et c'était trés impresionnant d'autant plus que nous savions que ce n'était pas spécialement un public extrême. On s'attendait à tout et à rien et l'accueil a été extraordinaire. Pour ce qui est de Cradle, c'était du délire (rires...) C'était plus convivial et il y avait le public des 2 groupes bien mélangé. C'était presque un "vrai" show de Misanthrope en ouverture de Cradle. D'ailleurs Dani ne s'y est pas trompé car il nous remercié pendant son propre spectacle. (Ndlr : c'est assez rare pour être signalé !). On a pu faire une vrai balance et ce n'est pas si terrible que ça de jouer avec COF. On s'attendait à avoir des conditons de merdes et des connards imbus de leur personne et en fait tout s'est passé normalement.

Le fait d'avoir assuré ces premiéres parties vous a-t-il donné l'envie de vous produire durant les festivals d'été par example ?

Ce n'est même plus un rêve, je crois que l'on n'y participera jamais (rires). En 10 ans, on n'a pas réussit à le faire. A l'epoque de "Theatre Bizarre" ou "Miracle..." on avait 2-3 pages dinterviews dans les Aardshock et Metal Hammer. Depuis on a grossit en France mais nous sommes restés au même stade à l'étranger. C'est avant-tout une question de contacts et de management. Pour l'instant tout s'est fait à l'instinct et rien n'a jamais été prédeterminé longtemps à l'avance.

Penses-tu justement, qu'il est temps avec cet album de combler le retard du groupe à l'étranger ?

Oui, tout à fait. Nous voulons faire une tournée européenne. On va d'abord tourner en France en tête d'affiche et puis aprés on veut participer à une tournée européenne. Tout devrait démarrer en septembre 2001. On va se donner le temps pour que tout soit bien préparé. On ne peut plus se permettre de tourner comme dans le passé et de débarquer avec notre petite camionette. Ce temps là est révolu....

Aprés tant de temps, c'est un peu normal ! Vous avez donné pour la cause du metal...!

Ouais, on a vraiment donné ! C'est vrai que maintenant pour nos concerts, on a besoin de notre ingé son, notre ingé light, notre stand de merchandising et d'un catering correct. Sans avoir des envies de star, pouvoir avoir des choses correctes.

Il faut noter que votre line-up n'a pas changé depuis quelques temps ...?

C'est une grande nouvelle ! Depuis 1995 et l'arrivée de Jean-Marc, le groupe s'est vraiment stabilisé. Alexis nous rejoint peu aprés. C'est vrai que pendant 5 ans, nous avons fait un grand bout de chemin ensemble. Un line-up stable peut compter autant qu'une bonne production et qu'un bon label. Et on peut voir que depuis "Theatre..." Misanthrope s'est plus que métamorphosé.

Venons-en maintenant à l'album. La premiére chose qui frappe, c'est la qualité de la production ! Vous êtes parti une fois de plus dans le froid ?

Oh, il ne faisait pas si froid que ça. On a commencé en Avril et on a finit en septembre, toujours au Fredman studio avec notre producteur attitré, Frédéric Nordstrom. On a fait 14 jours de prises, 6 jours de mixage pour vous offrir cet album. On a bossé comme des chiens mais nous savions vraiment ou nous allions. On a fait aussi vite que pour "Libertine Humiliations" alors que le nouvel album contient plus de titres et s'avére bien plus complexe. Pour "libertine..." j'étais même arrivé un peu à la bourre, juste pour enregistrer mes parties chants et guitares. Pour "Misanthrope Immortel", nous étions beaucoup plus prêt à enregistrer. On travaille en groupe et ce n'est pas forcement moi qui a décidé comment je devais chanter ou placer ma voix. On travaille tous ensemble et c'est Jean-Jacques qui assure la direction artistique des instruments par rapport aux autres, de mon placement de voix, du placement rythmique de la batterie... parce que ce mec est un petit génie. Autrement tout s'est bien passé. c'était la premiére fois qu'on enregistrait dans le nouveau studio et les conditons sont vraiment meilleure que dans le studio 1. Il y a des douches, de quoi dormir ce qui n'était pas le cas avant. Il fallait se laver avec un breau d'eau... c'était folklorique !

Vous avez du faire un gros travail de pré-production ?

C'est énorme ! On n'a pas maquété mais on a pre-produit le disque et on l'a répété. Le but ultime, c'est de maqueter entiérement le disque et de l'enregistrer une deuxiéme fois dans un studio pro. C'est le cap que l'on veut franchir et pour le prochain disque, cela devra se passer comme ça. Ne plus arriver et ce demander comment ma ligne de chant doit être ou me demander si je dois rajouter un mot où pas. Il faut pouvoir avancer à chaque albums. Je me souviens que pour "Inductive Théories" en 1993, on avait composé en 2 mois et nous n'avions que 8 jours d'enregistrement. Il n'y avait aucun solos de prêts et on avait juste les riffs et les rythmiques de bases. Le reste c'était presque de l'improvisation.

La question du studio s'est-elle posée ?

Non, c'était d'emblé le Fredman. Pour "Humiliation..." on avait laissé passé des choses parce qu'on avait laissé Fred mixer seul l'album. Il y a des guitares qui sont au milieu au lieux d'être à droite à gauche, des choeurs plus forts que la voix lead. On savait qu'en étant appliqué, on pouvait faire quelque chose de trés trés bien. Sur "Humiliation" les claviers sont inexistant et le chant est trés death-metal. Là on est arrivé avec une orchestration plus élaborée et trés différente.

La grande réussite de "Misanthrope Immortel" est de conserver le style Misanthrope tout en continuant d'apporter de nouveaux éléments...?

C'est vrai... (rires) Il y a des passages qui rapellent le Misanthrope de base comme certains riffs typiques. Mais cette fois, nous avons tous travaillé sur le disque, et même Xavier, notre nouveau guitariste. Il y a 5 compositeurs sur le disque alors qu'autrefois, c'était surtout J-Baptiste et moi. Plus il y a de gens, plus c'est riche. C'est l'album plus plus... (rires)

Au niveau vocal, tu as d'ailleurs notablement élargi ton champ d'action !

Il y a du chant black, du chant clair qui avait disparu. En fait on a commencé à faire ça sur scéne et bon... il faut être un peu moderne. Je pense que sur "La Momie de Marianne", le passage grind ou le texte est blasphématoire ou même sur "Les Lamentations du Diable", c'est une voix taciture vraiment approprié aux paroles. Ma voix se module par rapport aux émotions que m'inspirèrent les parôles.

As-tu senti une différence vocale entre les versions françaises et anglaises ?

Non, j'ai essayé de garder le même feeling. C'est la premiére fois que j'écris toutes les paroles en français et aprés j'ai fait des versions anglaises. Pour bien interpreter les différentes textures de voix, j'ai été vraiment à fond dans le texte. J'ai bien pu comprendre ce que je voulais faire ressentir dans chaque textes et les traductions en anglais se sont attachés à garder le même esprit.

En ce qui concerne la musique, beaucoup de gens ont parlé de l'apport d'éléments symphonique. Je trouve pourtant que l'album est surtout plus technique et plus mélodique ?

C'est l'album de l'aboutissement musical. On a jamais été autant perfectionniste et on jamais joué aussi bien que sur ce disque. Tout le monde était vraiment à fond et enregistrer un disque comme cela en 14 jours c'est trés peu. Il y a eu beaucoup de bonnes prises ... "one take, good take, we keep". On est pas des super-héros mais on travaillé des plans super balaize et on tout a bien fonctionné. On se bonifie... c'est un peu miraculeux mais pour beaucoup de gens plus ca va, mieux c'est. Et c'est finalement rare? Je suis un gros fan de Celtic Frost mais ils avaient tout dit avec leur 2 premiers albums. Therion ont tout dit dans les 5éme et 6éme album et aprés ce sont des "redites". C'est génial de pouvoir évoluer au fil du temps.

Au niveau texte, il y a-t-il une ligne directrice ?

Oui et non. Au départ c'était un concept-album sur l'immortalité de l'artiste et en plus précisemment sur l'Alceste de Moliére. Tu as Alceste qui a l'envie de réunir tout les plus grands personnages de l'histoire de France. Je devais faire chaque chansons sur l'un de ses personnages et aprés un espéce de morceau "cross-over" devait réunifier tout cela. J'ai écrit 5 morceaux sur ce théme et puis j'ai décidé d'aborder d'autres sujets. J'ai écrit 18 textes et il y en a de trés différentes. On peut retrouver un titre historique, "Dans les Tranchées de 14", un délire romanesque "Conte Phantasmagorique", il y une chanson trés engagé, "La Momie de Marianne", des délires de Milliardaires de SAS de L'Argiliére avec "Passion Millionaires"... C'est même pas un délire c'est un phantasme. Il y a des chansons sur le sexe comme "Nuit Androgine".... Un peu tous les thémes récurants.

Tu parlais de chansons plus engagé ; c'est nouveau pour Misanthrope...

C'est par une lassitude de la vie du français moyen ou du français en l'an 2000. J'en ai assez que toute notre culture et tout ce qu'on a appris depuis des milliers d'années soit bafoué. On arrête pas d'entendre que l'on vit dans un pays de merde et que les français sont des cons ! Et voilà. C'est pas du nationalisme, loin de là, mais c'est pour montrer que notre culture a apporté quelque chose de beau, de grand et qu'il faut arrêter de délirer. On est quand même pas à plaindre et on est pas les pires. Beaucoup de gens me prennent la tête parce que j'ai pris position contre la culture street et Hip-Hop dans HRock Mag, mais il faut arrêter. On ne peut pas cracher sur notre pays comme ça sans rien dire. Je suis trés virulent là-dessus. Il ne faut pas avoir peur ou honte de son passé et de sa culture. En France, on ne peut rien dire sans passer pour un raciste et c'est terrible. On ne peut pas dire qu'on aime notre drapeau (Ndlr : bien que depuis un certain 12 juillet 1998...). Regarde Storm, ils ont leur drapeau national, idem pour Moonspell ou pour Iron Maiden. Pourquoi on ne pourra jamais utiliser notre baniére bleu, blanc, rouge sans être traité de facistes ou de nationalistes. C'est du délire. Pour certain, je suis royaliste et les gens prennent trop souvent tout au premier degrés. Même des journalistes de magazines nationaux ! Dans le dernier Hard'n'Heavy, ils annoncent une interview avec SAS de l'Argiliére l'aristocrate ! Il faut arrêter de délirer les jeunes ! Qu'est-ce-que c'est que ça. Pourquoi un groupe de metal parlant de la révolution des chouans est de suite catalogué nationaliste ! Il y a eu des livres et des films sur ce théme...

Que représente la pochette ?

C'est la spirale de l'immortalité. Le pantin en écrous rentre dans la spirale faconnée par les petites mains misanthropiques. Cela donne au final, dans le fond le personnage immortel du pantin. La pochette a été une fois de plus réalisée par Séverine de Holy Records. Nous sommes vraiment content du lay-out. On ne connait pas beaucoup de disques avec une telle présentation.

Quels sont les albums que tu as aimés en cette année 2000?

Cela va t'étonner, mais il y a le nouveau Sinergy. Le nouveau Theatre Of Tragedy, le Gloomy Grim... 'rires) j'ai bien sur aimé le nouveau Tom Warrior avec Appollyon Son. J'ai écouté vraiment plein de choses. Autrement, le concert de l'année : Kovenant à la Loco.

Quels sont vos projets?

Nous allons participer à un tribute de Trust, sur Axe Killers Records. On a reprit "L'élite". On participe également au tribute de Sup et on reprend le titre "Real Nature". Et puis ensuite, nous preparerons la tournée.

Un dernier petit mot en tant que premier interview du site ?

Je te souhaite tout le bonheur et la prospérité que tu mérites vu ton acharnement pour la scéne metal. Et merci pour cette interview. Et puis... je ne sais pas... Ecoutez notre disque, il est bien (écroulé de rires) et achetez vos Cds chez H..Y Records !

Frank ARNAUD
-mail
Mise à jour: 13 Mars 2001