Misanthrope
FR
Français


Interview
.
Beyond the gate - 1996

MISANTHROPE

Vous allez pénétrer maintenant dans la fantaisie et la bizarrerie de la secte misanthropique de Sa Majesté Philippe Courtois de l'Argilière. Rencontre au confin même de la demeure de ces MISANTHROPE(s). «1666... Theatre Bizarre» est le dernier opus des maîtres du genre, pure merveille de rêves, avec ce nouvel album, ils arrivent au paroxisme de leur art. Rencontre par téléphone avec Philippe.

Alors Philippe, que pense tu de cette merveille, avec un peu de recul?

... Et bien, je dois dire que c'est un bon album. C'est le résultat de plus de deux ans de travail. Il s'agit en fait du second, véritable album, c'est comme une naissance. J'ai beaucoup donné pour sa réalisation, c'est le fruit d'un travail intensif, de longue haleine, beaucoup d'énergie donnée, c'est le résultat d'une réflexion, de ma réflexion.

Tu en es le principal compositeur?

Je suis le seul compositeur, comme je te l'ai dis, cela fait plus de deux ans que je travaille dessus. Il y a certaines personnes qui sont de près ou de loin dans MISANTHROPE qui m'aident dans ce travail, en tant que musiciens, mais je suis le seul compositeur. Chacun apporte sa petite touche personnelle, mais je créé les émotions, les musiques et les textes. Par exemple, Jean-Jacques est un pilier dans MISANTHROPE, c'est un très bon musicien, il a une grande technique. Il a mis au point les arrangements sur «166...» et il a également beaucoup donné pour cet album. Il est une partie de MISANTHROPE, J-J est la depuis les débuts, mais MISANTHROPE reste mon projet, c'est ma vie.

Les émotions et les thèmes de vos lyrics reflètent-ils ton état d'esprit, ta personnalité?

Naturellement, MISANTHROPE est une partie de moi-même que je laisse entrevoir, tous les textes sont assez personnels, je les écris d'une façon imagée, poétiquement. MISANTHROPE est un groupe de fous furieux, cela se ressent dans les textes, l'amour, la haine, le désir, tout ceci est présent dans cette musique. Les textes de MISANTHROPE reflètent sans aucun doute ma personnalité, MISANTHROPE est ma personnalité, mes états d'esprit.

Qui est Mylène?

Impossible de te répondre. Je peux juste te dire qu'il s'agit de «La Rencontre Rêvée».

Que penses-tu du dernier NIGHTFALL?

C'est l'apothéose de leur style. Leur album, «Athenian Echoes» est tout simplement sublime, il est lent, il est rapide, c'est un album de guerriers. Ils ont acquis une maturité d'esprit et cela se ressent dans cet album. Des amis...

Connais-tu KALISIA?

Bien sûr. C'est un très bon espoir, leur musique est technique, mélodique. Ils ont fait un très bon travail pour cette première démo.

Quelles sont les autres activités de MISANTHROPE?

Tu sais, la musique maintenant, c'est ma vie, elle me prend tout mon temps. Que ce soit au niveau composition pour MISANTHROPE ou au niveau de la production et du management. La musique me prend quasiment 100% de mon temps, de ma vie. Bon, je ne suis pas non plus un zombie qui ne fait que ça, j'aime également assez le 7ème art, pas la télé, mais ne serait-ce que regarder une K7 vidéo ou aller au cinéma. La musique dirige ma vie. Je ne cherche pas du tout à vendre et à gagner des tonnes de thunes, j'aime la musique, c'est ma façon de m'exprimer, de m'extérioriser. Ca me plait, faire et partager la musique, c'est hyper motivant. Le fric peut gâcher tout, il ne m'interesse pas, tu sais MISANTHROPE est assez discret, c'est rare de nous voir dans un magazine ou n'importe où, nous restons simple et la musique nous garde, elle nous préserve, elle est au delà du fric.

Que pense tu de la scène Metal française?

... Et bien, il a eu la première période, les pionniers, avec MASSACRA, LOUDBLAST, AGRESSOR... les réels précurseurs. Ensuite, il y a eu une sorte de retombée, pas grand chose, puis la scène underground s'est formée, les groupes se formaient petit à petit et maintenant il y a une multitude de groupes en France. Je pense que la scène actuelle est assez absente, non pas que les groupes soient nuls, loin de là, mais je pense qu'aucun, ou très peu, créé la surprise et innove. Je pense par exemple que KALISIA est un sérieux espoir en France, ils ont la technique et maîtrisent très bien leur musique, ils n'ont plus qu'à faire travailler leur imagination et à sortir du lot.

Ben, c'est fini je crois, un petit mot pour la fin...

(rire)... Je te remercie pour ton support, je compte sur toi pour avoir le zine. On fait une série de concerts prochainement: St Denis, Saintes... A bientôt.

-mail
Last updated: 6 February 2000